En tant qu’homme et migrant, il suscite la méfiance

Enfant, Vilson Muqa a fui avec ses parents de l’actuel Kosovo vers la Suisse. Adolescent, la réputation des soins comme domaine professionnel féminin le mettait mal à l’aise.

Aujourd’hui, le jeune homme de 26 ans travaille avec enthousiasme pour l’association d’aide et de soins à domicile Eschenbach-Schmerikon (SG) – même s’il est parfois confronté à la méfiance et au rejet à cause de son genre et de son origine migratoire.