Contre-projet indirect à l'initiative sur les soins infirmiers

Aide et soins à domicile Suisse salue les décisions du Conseil national.

Dans le cadre de l’élimination des divergences relatives au contre-projet indirect à l'initiative sue les soins infirmiers, le Conseil national a donné suite le 15 septembre aux requêtes de sa Commission de la santé : il s'en tient à sa position selon laquelle la promotion de la formation doit être ancrée de manière contraignante dans la loi, tandis que le crédit d'engagement de 469 millions de francs ne doit pas être réduit. Il réaffirme également sa volonté d’élargir les compétences du personnel infirmier sans que cela implique des accords avec les caisses-maladie, comme le voudrait le Conseil des États.

Aide et soins à domicile Suisse salue les décisions de la chambre basse en faveur d'un contre-projet substantiel à l'initiative sur les soins infirmiers, de nature à contrer la pénurie de personnel spécialisé et à accroître l'attrait des professions infirmières.

Les décisions du Conseil national entraînent la persistance de divergences avec le Conseil des États. Le contre-projet est dès lors renvoyé au Conseil des États. Aide et soins à domicile Suisse poursuivra son soutien en faveur des mesures prévues par le contre-projet indirect du Conseil national. En effet, elles sont adéquates et contribuent à garantir que les patients continuent à recevoir les soins et le soutien nécessaires à une existence dans la dignité, cela également dans la dernière phase de leur vie.

retour