Besoins en soins de longue durée pour personnes âgées en Suisse

L'Observatoire suisse de la santé (Obsan) a présenté dans son dernier rapport les besoins en soins de longue durée pour personnes âgées jusqu'en 2040.

Le rapport montre les effets de l'évolution démographique et des changements de la politique des soins. Le modèle de projection englobe les établissements médico-sociaux (EMS) et, pour la première fois, les organisations d’aide et de soins à domicile ainsi que les structures intermédiaires (séjours de courte durée dans les EMS, formes de logement protégé et nouveaux modèles de soins). Il est ainsi possible d’estimer le transfert du secteur stationnaire vers l’ambulatoire.

Selon les estimations de l'Obsan, les besoins en soins de longue durée pour personnes âgées augmenteront de moitié (+56%) d'ici 2040 en raison du vieillissement de la population. Dans l'hypothèse d'une politique de soins inchangée, il faudrait compter d'ici 2040 avec 54 335 lits de long séjour supplémentaires dans les EMS (+69%), 101 921 clients supplémentaires dans les organisations d'aide et de soins à domicile (+52%), 1242 lits de court séjour supplémentaires dans le cadre des séjours de courte durée (+63%) et 14 154 personnes supplémentaires dans les logements protégés (+43%). Une prise en charge alternative, dans laquelle les personnes nécessitant des soins légers sont soignées en dehors des EMS, déchargerait d'autant les EMS et augmenterait les besoins en aide et soins à domicile et en structures intermédiaires. Selon le scénario, il faudrait compter entre 14 301 et 19 824 nouveaux clients et nouvelles clientes supplémentaires pour les organisations d'aide et de soins à domicile. Le potentiel de transfert n'est pas le même dans toutes les régions de Suisse et dépend du fait que les systèmes actuels sont plutôt ambulatoires ou stationnaires.

Les conclusions de la récente étude de l'Obsan ne sont pas nouvelles en soi. Néanmoins, les nouveaux chiffres fournissent des indications sur le rythme et l'ampleur des besoins en soins de longue pour personnes âgées des deux prochaines décennies. Le transfert du stationnaire à l’ambulatoire accentue les besoins en aide et soins à domicile et en structures intermédiaires. Les besoins supplémentaires en soins de longue durée pour personnes âgées augmentent les défis organisationnels, personnels et financiers dans le domaine des soins. Comme le montre également l'étude, les bases de données, notamment la statistique de l’aide et soins à domicile de l'Office fédéral de la statistique, doivent être améliorées afin de permettre une prise en charge adéquate.

https://www.obsan.admin.ch/fr/publications/2022-bedarf-alters-und-langzeitpflege-der-schweiz

 

retour